ceci Publication n’existe pas dans votre langue, Voir dans: Kreyòl Ayisyen (ht), English (en),
Ou utilisez Google Traduction:  

Documents provided by ECHO network members in Haiti to serve the Creole language.

25 Problématiques abordées dans cette publication (Affichage 21 - 25)

Vetiver Latrine Guide

Un guide pratique pour réussir l'installation d'une latrine naturelle et durable à base de vétiver

L'utilisation de vétiver (Chrysopogon zizanioides) remplace le besoin d'une fosse bordée de blocs de béton, crée de l'intimité et aide activement à décomposer les déchets. L'herbe de Jiji (Achnatherum splendens) peut être utilisée comme alternative dans des conditions plus froides ou difficiles où le vétiver ne pousse pas. Les bananes et la papaye peuvent être plantées autour de la haie d'herbe pour convertir les déchets en une culture fruitière saine. Le vétiver peut être récolté et utilisé à de nombreuses fins.

En Haïti, le coût des matériaux peut être aussi bas que 25 $ (1/10 de celui d'une latrine conventionnelle).

Avis par Bob Hargrave: 

Beaucoup de nos lecteurs n'ont pas accès à de bons choix d'assainissement. Une technique à envisager est la latrine à fosse ou à «longue chute»; il existe de nombreux modèles lorsqu’il s’agit de les construire. Dr Roger Gietzen a présenté une option utilisant des matériaux à faible coût qui comporte des capacités de compostage dans sa brochure « Vetiver Latrine Guide [Manuel des latrines au vétiver] ».

Le modèle de cette latrine au vétiver présente plusieurs avantages. D'une part, les matériaux sont moins chers que ceux utilisés pour construire des latrines plus classiques. D’autre part, le vétiver, qui fournit l'écran de protection d’intimité, peut également être coupé pour d'autres usages; entre-temps, les racines du vétiver contribuent à renforcer les parois de la fosse.

La brochure de Gietzen est un guide très détaillé et amplement illustré pour la construction de latrines au vétiver. Le processus comprend le choix de l'emplacement du site, le creusement d'une fosse, la construction de la dalle de béton et des poutres de support, et la mise en place du vétiver. La brochure comprend également des plans pour incorporer un cercle de bananiers et de papayers autour des latrines.

Une latrine au vétiver est un bon choix pour l'assainissement, tant que les lois locales le permettent; l'herbe de vétiver est disponible et le modèle pourrait être localement accepté. La brochure est disponible sur en plusieurs langues.
 

Wouy Fèy Kafe - Treating Coffee Leaf Rust

Creole Document - treating coffee leaf rust

Flè Papay / Chaya

Creole Document - translation of ECHO flyer about Chaya

Guide de l'agriculture syntropique par Roger Gietzen - 20/01/2019

Commenté par Dawn Berkelaar

ECHO dispose d'un vaste réseau d'experts agricoles travaillant dans divers domaines de production et de développement. De nombreux membres contribuent à nos diverses publications et ressources, écrivant souvent ou contribuant à nos documents existants. Certains fournissent des ressources qu’ils ont eux-mêmes élaborées pour que nous les partagions avec le reste de notre réseau. L’un de ces documents est le Guide de l’Agriculture Syntropique, écrit par Roger Gietzen. Gietzen a traité de l’agriculture syntropique lors d’une session du soir à la Conférence internationale sur l’agriculture de ECHO en 2018.

Gietzen commence par présenter le concept et les principes de l'agriculture syntropique. L'agriculture syntropique, développée par Ernst Götsch au Brésil, est une approche agroforestière conçue pour imiter une forêt de plusieurs manières très spécifiques. Premièrement, les plantes sont densément disposées pour maximiser l’espace horizontal et vertical, semblables aux diverses strates que l’on trouve dans une forêt. Cela permet au système de capter autant d’énergie du soleil que possible.

Deuxièmement, les plantes et les arbres sont choisis avec soin en tenant compte du processus de succession; certaines des premières plantes pousseront et mourront de façon relativement rapide, alors que d'autres pousseront lentement et progressivement pendant de nombreuses années. Au fur et à mesure que le système va mûrir, le mélange de plantes et d'arbres deviendra plus diversifié et plus productif. Certaines plantes ne sont cultivées que pour la biomasse qu'elles produisent; d'autres plantes, tout en produisant de la biomasse, sont principalement cultivées pour leurs fruits ou d'autres parties récoltables.

L'élagage intense est un aspect unique de l'agriculture syntropique (les espèces de l'étage dominant sont parfois élaguées, ce qui élimine jusqu'à 95% de la biomasse!). Les élagages sont utilisés comme paillis et offrent de nombreux avantages, tels que l’élimination des mauvaises herbes, l’alimentation en micro-organismes du sol et la gestion de la température et de l’eau. Selon Götsch, l'élagage intensif à des moments stratégiques accélère également la croissance. Il émet l'hypothèse que lorsque les plantes sont taillées pendant leur phase de croissance, elles libèrent des hormones de croissance dans le système, ce qui encourage les plantes voisines à se développer plus rapidement.

L'agriculture syntropique est une tentative de produire des cultures vivrières et / ou commerciales, et en même temps de réhabiliter et de régénérer la terre. Les promesses de l'agriculture syntropique sont nombreuses: rendements élevés, flux de revenus multiples, utilisation optimale des terres, pas besoin d'intrants externes, amélioration de la qualité du sol, désherbage minimal; résilience des plantes due à la biodiversité, et une meilleure gestion de l'eau, à la fois par temps extrêmement sec et humide. Gietzen raconte l’histoire de la ferme de cacao de Götsch en démontrant qu’un système syntropique établi peut maintenir une productivité élevée avec un niveau de main-d’œuvre comparable à celui nécessaire pour gérer une ferme conventionnelle. Cependant, l'agriculture syntropique peut être compliquée à comprendre et à appliquer. Elle requiert  une connaissance approfondie des processus biologiques, un accès à de nombreux types de semences et une gestion méticuleuse.

Dans la deuxième partie de son guide, Gietzen donne un exemple concret de ce à quoi pourrait ressembler la mise en œuvre de l'agriculture syntropique. Il partage des schémas de plantation détaillés et spécifiques illustrant une manière d'appliquer l'agriculture syntropique sur des terres agricoles existantes. Les plans ont été élaborés spécifiquement pour Haïti, mais une grande partie du contenu serait applicable ailleurs dans les régions tropicales. La plupart des arbres mentionnés dans le guide de Gietzen sont originaires d’Haïti; certains sont décrits dans Bwa Yo: Important trees of Haiti [Bwa Yo: Importants arbres d’Haïti], un livre de Joel Timyan. (Le tableau 8.3 dans un article intitulé « Mimicking Nature » [Imiter la nature], mentionné à la fin de cet article, partage d'autres combinaisons possibles d'arbres et de cultures qui pousseront probablement bien ensemble et qui pourraient être envisagées pour un système d'agriculture syntropique.)

Dans un chapitre du livre intitulé « Mimicking Nature» [Imiter la nature], Katherine J. Young décrit l'agriculture syntropique comme un type de système d'agroforesterie par succession (SAFS). Son analyse est utile pour comprendre à la fois le potentiel et les défis de cette approche unique de l’agroforesterie. Les fermes SAFS décrites sont impressionnantes (parmi lesquelles celle de Götsch), mais les défis sont réels. Comme susmentionné, la gestion nécessite un niveau élevé de connaissances. Il existe peu de recherches pour valider les affirmations concernant le SAFS. Les besoins en main-d'œuvre sont intenses pendant les cinq à dix premières années de croissance. Un autre défi est que la commercialisation peut être difficile lorsqu'une ferme produit une grande variété de cultures, mais aucune à grande échelle [cela dit, cela pourrait être un réel avantage pour une petite ferme de subsistance]. Young conclut: «Néanmoins, malgré ces limitations actuelles, le SAFS est une approche innovante pour accroître la biodiversité agricole, régénérer les paysages agricoles gravement perturbés, diversifier les rendements des récoltes et réduire les risques écologiques et économiques associés aux systèmes agricoles conventionnels.»

Vous pouvez regarder une courte vidéo sur Götsch et l'agriculture syntropique ici.

Référence:

Young, K. J. 2017. Mimicking Nature: A review of successional agroforestry systems as an analogue to natural regeneration of secondary forest stands. Chapter 8 in: Integrating Landscapes: Agroforestry for biodiversity conservation and food sovereignty [Imiter la nature: examen des systèmes d'agroforesterie par succession, analogue à la régénération naturelle des peuplements forestiers secondaires. Chapitre 8 de: Intégrer les paysages: l’agroforesterie pour la conservation de la biodiversité et la souveraineté alimentaire] pp. 179-209.

Papaya Seed Antiparasitic Guide - 20/01/2016

Need an effective, low cost antiparasitic remedy? Or prefer natural remedies, if they really work? You want papaya seeds (Carica  papaya).

A placebo, controlled study in Nigeria1 found them to be as effective as pharmaceuticals without any serious side effects. The parasite clearance rates after a SINGLE dose of seeds was between 71 - 100%.

Intestinal parasites are more common then generally believed, even in developed countries. In addition to causing stomach symptoms and weight loss, they can affect an individual’s mental concentration and emotional state. They can also lead to malnutrition and all of its related complications. In some developing countries, parasitic infections can reach epidemic proportions. It is good to know that papaya seeds, which can be taken straight from the fruit, kill parasites, so even the poorest have access to an effective and generally well tolerated treatment!