Par: Dawn Berkelaar
Publié: 18/10/2019


ECHO partage des informations pour aider les agriculteurs à produire des aliments plus efficacement, en achetant un minimum d'intrants. Cependant, à moins que des formations sur la nutrition ne soient également dispensées, les agriculteurs et leurs familles ne bénéficieront pas de manière optimale des changements opérés. Lors de la conférence internationale de ECHO sur l'agriculture en novembre 2017, Kathy Bryson a partagé des idées sur la manière d'intégrer l'éducation nutritionnelle pratique dans les programmes agricoles communautaires. Bryson est directrice de la formation internationale chez SIFAT (Servants in Faith and Technology) et travaille en Amérique centrale. Les informations sur sa communication sont résumées ci-dessous. Vous pouvez regarder l’exposé de Bryson sur www.ECHOcommunity.org; un pdf de l’exposé est également disponible.

L’ampleur de la malnutrition dans le monde

À l'échelle mondiale, une personne sur trois souffre de malnutrition. La malnutrition prend différentes formes, notamment le retard de croissance (une taille plus courte que la moyenne), l'émaciation (le fait d’être plus mince que la moyenne) et le surpoids. L’émaciation est une forme manifeste de malnutrition qui touche environ 8% des enfants dans le monde. Cependant, la faim et les carences en micronutriments sont beaucoup plus répandues et touchent environ 50% des enfants dans le monde. En fait, lors du Consensus de Copenhague de 2012, les économistes ont déclaré que les interventions concernant les micronutriments constituaient le moyen le plus rentable de relever les plus grands défis du monde. La carence en vitamine A affecte un tiers des enfants âgés de 6 mois à 5 ans, dont près de la moitié des enfants d'Afrique subsaharienne (48%) et d'Asie (44%). La vitamine A contribue à renforcer le système immunitaire dans le corps, de sorte que la prise d’un supplément peut aider à réduire le nombre de décès dus aux maladies infectieuses. (La malnutrition et l’infection s’exacerbent mutuellement. Si vous souffrez de malnutrition, vous serez plus vulnérable aux infections. L’anémie ferriprive, qui cause le manque d’énergie chez une personne, est encore plus répandue que la carence en vitamine A. Une carence en iode peut entraîner un retard mental.

Apprendre par la pratique à travers les jardins potagers

Une façon spécifique d’établir un lien entre l'agriculture et la nutrition est de promouvoir les jardins familiaux riches en éléments nutritifs, qui sont souvent aménagés à l'extérieur de la maison. Les légumes et les fruits sont faciles d’accès et peuvent être intégrés régulièrement dans les repas, ce qui a un impact direct sur la nutrition de la famille.

Concepts à communiquer

Un programme agricole devrait être prévu pour inclure des éléments liés à l'alimentation des enfants. Les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant sont critiques; la nutrition dans l’utérus et au cours des deux premières années de la vie aura une incidence sur le reste de la vie de cette personne. Une femme enceinte doit manger une quantité suffisante et une variété d’aliments pour favoriser la croissance de son bébé dans l’utérus. Dans la mesure du possible, les nouveau-nés devraient être exclusivement nourris au sein pendant les six premiers mois, puis continuer à être allaités avec des aliments complémentaires. Cela implique le soutien de la famille de la femme, mais aussi des autres membres de la communauté. Lors de la présentation d’un programme agricole communautaire, il faudra peut-être rechercher des moyens créatifs de permettre la participation des femmes tout en leur permettant d’allaiter au sein. Lors de la présentation des jardins, encouragez la plantation et la consommation d’aliments riches en éléments nutritifs. Pensez également à la préparation des aliments et aux techniques de transformation: conservez les produits de saison et recherchez des moyens de rendre les éléments nutritifs plus biodisponibles (par exemple, en ajoutant de l'huile aux aliments riches en vitamine A). Enfin, observez comment l’eau est fournie et utilisée dans la communauté. De nombreuses maladies se propagent par de l’eau contaminée – les moustiques qui transmettent le paludisme se reproduisent là où l’eau stagne; les ravageurs ont souvent une partie de leur cycle de vie dans l'eau; et des bactéries et des ravageurs microscopiques peuvent être présents même dans une eau qui a l'air propre.

Bryson a également partagé une liste de ses 12 principaux messages pour promouvoir une bonne nutrition des enfants (dont certains ont été expliqués plus en détail dans les paragraphes précédents):

  1. Faites la promotion de l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de la vie d’un enfant.
  2. Ajoutez des aliments complémentaires (des aliments de sevrage) après six mois.
  3. Nourrissez les jeunes enfants de petits repas, mais nourrissez-les souvent. 
  4. Donnez aux enfants un mélange d'aliments Go, Grow et Glow. Les aliments Go donnent de l’énergie (les glucides, par exemple), Les aliments Grow aident à développer les muscles (les protéines et les lipides) et les aliments Glow contiennent des micronutriments essentiels (les fruits et légumes). Une façon de s'assurer que les enfants mangent une variété d'aliments est de donner davantage de couleurs à leur assiette.
  5. Faites la promotion de la conservation des fruits et légumes de saison.

  6. Encouragez le lavage des mains et l'assainissement appropriés.

  7. Déparasitez les enfants tous les six mois en leur donnant un comprimé d'albendazole de 400 g.

  8. Nourrissez les enfants avec des aliments supplémentaires lorsqu'ils se remettent d'une maladie. Une bonne règle consiste à leur donner un repas supplémentaire pour chaque jour qu’ils ont été malades.

  9. Vaccinez contre les principales maladies infantiles.

  10. Apprenez à traiter la diarrhée en utilisant une solution de réhydratation orale. Kathy a expliqué que la thérapie de réhydratation orale (TRO) permet de sauver plus de vies que les antibiotiques! Une recette simple consiste en 6 cuillérées à thé de sucre et ½ cuillerée à thé de sel dans 1 litre d'eau.

  11. Faite la promotion du suivi de la croissance des enfants de moins de cinq ans. Le fait de représenter régulièrement le poids sur une courbe de croissance peut aider à déceler les problèmes avant qu'un enfant ne devienne gravement malnutri. Exemples de graphiques;

    1. Une courbe de croissance pouvant être imprimée (pour les 1 à 5 ans)
    2. Un graphique de croissance interactif (pour les 2 à 20 ans)
  12. Utilisez des cuisinières économes en combustible pour réduire la quantité de fumée dans la cuisine.