Bambou

Modèle A "2: 4: 2" de cultures intercalaires du maïs / des légumineuses

Le mûrier à papier: une ressource agroforestière complexe

Échos de Notre Réseau: Le chaya piquant; Fruits pour les zones de forte pluviométrie et le problème de la mineuse exotique dans les tomates au Nigéria

Livres: Manuel pour la gestion intégrée de la fertilité des solsent

Sites Web: Vidéos sur la préservation des semences: du World Vegetable Center (AVRDC)


Read Online


Le mûrier à papier

Rick Burnette

Le mûrier à papier est originaire de la Chine, du Japon, de la Corée, du Laos, du Cambodge, de la Thaïlande, de la Birmanie et de l'Assam (Inde), mais est largement cultivé ailleurs en Asie et dans le Pacifique. Il a également été naturalisé dans certaines parties du sud de l'Europe et des Etats-Unis (Kew 2016). Selon le Centre mondial d’agroforesterie, le mûrier à papier préfère un climat de mousson subhumide, chaud et subtropical, comme celui que l'on trouve dans certaines parties du sud-est asiatique et du nord-est de l'Inde. Dans les régions tempérées comme l'Amérique du Nord, sa croissance n'est pas aussi vigoureuse.

Dans une grande partie de la région de l'Asie et du Pacifique, le mûrier à papier est considéré comme un atout offrant une large gamme de produits et de services.

Le chaya piquant; Fruits pour les zones de forte pluviométrie et le problème de la mineuse exotique dans les tomates au Nigéria

Cory Thede, travaillant sur la côte nord d'Haïti, a envoyé une note sur une plante locale de chaya avec une branche (Figure 8) qui s’est transformée en une variété sauvage piquante. Il a fait le commentaire suivant: «Quand je me suis adossé par inadvertance contre elle, j'ai senti des piqûres et cela m'a donné une éruption cutanée sur le bras et le dos qui a duré environ une semaine. Le reste de la plante est normal et presque complètement dépourvu d’épines. » Il a ajouté: « J'étais sur le point de m’en débarrasser, mais j'ai pensé ensuite qu’il pourrait servir de haie vive.

Kathy Barrera a envoyé  un article de la Deutsche Welle News sur les tomates et a demandé de l'aide pour faire face à un problème de tomate au Nigeria. Elle a écrit: «La situation avec les tomates est critique et la raison pour laquelle je cherche à essayer de nouveaux types de tomates, c’est qu’elles constituent l’essentiel de presque chaque soupe mangée avec des féculents. Bien qu'il y ait des tomates ..., couramment cultivées comme un type de tomate prune, nous ne les voyons pas [sur le marché d'Abuja] depuis quelques mois. Les riches, bien sûr, achètent des tomates importées de l'Afrique du Sud comme ils le font pour beaucoup de légumes et de fruits .... " 

Modèle A "2:4:2" de cultures intercalaires du maïs / des légumineuses

Tim Motis, PhD

Au cours de la recherche sur les méthodes de cultures intercalaires liées aux légumineuses en Afrique du Sud (2010-2015), des membres du personnel de ECHO ont pris connaissance d'un système de production de céréales / niébé élaboré au Nigéria par des recherches de l'IITA et des partenaires nationaux (Ajeigbe et al. Ajeigbe et al. 2010b). Cette approche de culture en bandes implique une séquence récurrente de deux rangées d'une culture céréalière, comme le sorgho ou le maïs, et 4 rangées de niébé.

Une enquête sur les systèmes de culture, menée de 1992 à 1993, a montré que les agriculteurs de la zone de savane nord guinéenne du Nigéria intercalaient déjà le niébé avec des céréales (principalement le sorgho et le mil, mais le maïs pour certains) (Henriet et al. 1997). Le niébé est considéré comme une source de nourriture pour la consommation humaine et animale et comme moyen de maintenir la fertilité du sol. Dans ces systèmes traditionnels cependant, le niébé produisait seulement de 0 à 132 kg de grain par hectare (Van Elk et al. 1997). Parmi les contraintes de rendement notées figurent le large espacement du niébé, le manque d’apports de fertilisation et l'ombrage du niébé par les cultures céréalières.

Bambou

Craig Bielema

La réputation du bambou est en grande partie basée sur des particularités intrinsèques de certaines variétés. La plante peut grandir d’un mètre par jour et constitue le régime alimentaire de base des pandas géants; bien que le bambou soit une graminée, il peut atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur avec des tiges creuses en bois qui sont plus résistantes que l'acier; et le bambou a un cycle reproducteur dans lequel toutes les plantes de la même espèce fleurissent et meurent ensuite simultanément… dans le monde entier. Ces particularités ressemblent à des qualités imaginées pour un roman fantastique. 

Bien que les qualités mentionnées ci-dessus soient vraies dans le cas de quelques variétés, il existe une large gamme de bambous différents en tailles, en formes, et en goût, et avec diverses caractéristiques de croissance et de reproduction. Aux caractéristiques diverses, s’ajoute la fonctionnalité variée; le bambou est généralement utilisé comme nourriture, fourrage, fibre, clôture, meubles, et bois de construction, tous cela sans sacrifier la vie de la plante! Le bambou a beaucoup de caractéristiques impressionnantes et étonnantes, mais sa qualité la plus importante est l'impact que son utilisation peut avoir sur la vie d'une famille vivant de l’agriculture à petite échelle.