pois mascate arbustif, fève de velours, poil à gratter, pois du bengale

Mucuna pruriens
Fabaceae


Description

Les formes arbustives du pois mascate se développent rapidement, mais ont une habitude de croissance plus compacte que les types volubiles. Les feuilles sont grandes et trifoliées avec des folioles latérales de 7 à 15 cm de long, et de 5 à 12 cm de large. Les fleurs sont violet clair ou blanches, ce qui donne des gousses de 4 à 13 cm de longueur. Les formes sauvages du pois mascate ont des gousses avec des poils qui, en raison d'une protéine appelée mucunain, sont irritantes pour la peau et peuvent causer des démangeaisons sévères; les variétés cultivées (var utilis) ont des poils non-irritants. Les gousses mûres et sèches ont une coquille dure, et chaque gousse contient 4 à 6 graines qui, selon la variété, varient en couleur (du noir au blanc, brun ou tacheté) et mesurent 1 à 2 cm de long

Utilisations

Le pois mascate fixe l'azote et est donc largement utilisé pour l'amélioration des sols en tant que culture de couverture et engrais vert. Il produit également une importante biomasse, mais pas autant que le pois mascate volubile. Le pois mascate arbustif est moins susceptible que le pois mascate volubile de grimper sur les plantes voisines, ce qui limite sa capacité à éliminer les mauvaises herbes mais en fait un excellent choix pour la culture intercalaire entre les rangées de maïs. Bien que les graines aient été utilisées comme substitut du café, la consommation humaine n'est généralement pas recommandée en raison de la présence de substances anti-nutritionnelles comme la L-dopa, un composé utilisé pour traiter la maladie de Parkinson ; la L-dopa est toxique si elle n'est pas prise correctement. Les graines, les gousses et le feuillage du pois mascate sont utilisés de diverses façons comme aliments pour animaux, généralement en tant que supplément pour les ruminants; faites preuve de prudence en consultant la documentation pour connaître les quantités appropriées, en en donnant en petites quantités et en prenant toutes les mesures nécessaires (par exemple ensilage, fermentation) pour réduire la L-dopa. Le pois mascate est également indiqué pour la suppression des nématodes.

Culture

  • Altitude Jusqu'à 2100 m
  • Précipitations 400-2500 mm / an; une bonne option pour les tropiques humides
  • Types de sols – Préfère les sols bien drainés avec un pH de 5 à 8, intolérant aux sols gorgés d'eau
  • Plage de température – 19-27 ° C
  • Sensibilité à la longueur du jour – Des jours plus courts entraînent une floraison et un dépérissement rapides des vrilles
  • Lumière – Préfère le plein soleil

Les grosses graines germent rapidement. Semez-les entre 3 et 7 cm de profondeur avec 1 m entre les rangs et entre 20 et 80 cm (plus près de 20 cm pour le pois mascate arbustif) entre les plantes (cet espacement nécessite 20-40 kg/ha de semences). Les semences n’ont pas besoin de scarification ou d'inoculation avec des rhizobiums avant d’être semées. Si l'on intercale le pois mascate arbustif le maïs, les graines doivent être semées quelques semaines après le maïs pour minimiser la compétition; mais elles peuvent être semées plus tôt que la variété volubile. Les plantes des types arbustifs peuvent ne pas persister dans le champ aussi longtemps que les variétés volubiles. Les graines abandonnées sur le sol repoussent.

récolte et production de semences

Les graines mûrissent entre 100 et 280 jours après le début de la floraison pour la plupart des variétés. Les gousses doivent être cueillies lorsqu’elles deviennent brunes foncé ou noires.

Ravageurs et maladies

Il y a peu de problèmes de ravageurs dus à la production de composés toxiques.

Cuisine et nutrition

Les grains du pois mascate peuvent être toxiques pour les humains et les animaux non ruminants. Un trempage dans l’eau et une cuisson de longues durées sont nécessaires pour la consommation humaine. Les anti-nutriments comprennent les alcaloïdes, la trypsine, le phytate, les lectines, les saponines et la L-dopa

Références

Cook et al. 2005. Tropical Forages: an interactive selection tool. [CD-ROM], CSIRO, DPI&F(Qld), CIAT and ILRI, Brisbane Australia

Heuzé et al. 2015. Velvet bean (Mucuna pruriens). Feedipedia, a programme by INRA, CIRAD,
AFZ and FAO

Jorge et al. 2007. Mucuna species: Recent Advances in Application of Biotechnology. Fruit, Vegetable and Cereal Science and Biotechnology 1(2):80-94

Mapiye et al. 2007. Utilisation of ley legumes as livestock feed in Zimbabwe. Tropical Grasslands 41:84-91


Common Names

  • anglais
    • Velvet Bean
    • Bengal Bean
    • Mucuna
    • Picapica
    • Pwa Grate
  • castillan
    • Frijol Terciopelo