Publié: 18/07/2018


Récemment, Brad Ward, membre de la communauté de ECHO, a posé une question sur notre forum en ligne sur la construction de silos métalliques. « Je vais construire un silo métallique de 3,5 mètres cubes. J'ai trouvé quelques bonnes ressources en ligne qui  traitent assez bien du sujet, mais j'aimerais beaucoup entendre ceux d'entre vous qui ont construit et/ou mis en place des silos au niveau du ménage ou de la communauté. Y a-t-il des conseils de construction que vous pourriez partager? Quelle a été votre expérience avec l'utilisation des silos? S’ils ont été utilisés par plus d'un ménage, avez-vous des recommandations pour aider à éviter des conflits à l’avenir? Merci!!"

Brad a reçu des commentaires de plusieurs membres du réseau.

Dr. Joel Matthews a encouragé une approche communautaire. « Premièrement, vous devriez étudier les techniques traditionnelles de stockage du grain. Les agriculteurs locaux construisent-ils leurs propres silos? Si oui, leur modèle traditionnel utilise-t-il de l'argile ou d'autres matériaux de construction disponibles localement? Les agriculteurs locaux croient-ils que leur modèle traditionnel n’est pas efficace? Sont-ils intéressés par l'introduction progressive d'un nouveau modèle? Si oui, qu’ont dit les agriculteurs sur les limites de leur technique, et comment votre modèle peut-il régler ces problèmes? Quel est le rapport coût / bénéfice du modèle traditionnel par rapport au modèle que vous avez proposé? » 

[Brad a répond que ces considérations  ont été prises en compte dans la communauté à laquelle il faisait allusion.]

Nate Gray de Agri-Plus au Ghana a répondu: «Je travaille sur un projet similaire dans le nord du Ghana depuis quelques années. Nous avons fabriqué et testé plusieurs prototypes inspirés du modèle de ECHO en Floride. Notre défi était de l'adapter d'une manière qui pourrait facilement être reproduite ici au Ghana en utilisant des matériaux, des outils et des compétences disponibles localement, tout en le gardant abordable pour un petit agriculteur. Donc, voici une brève explication de ce que nous avons trouvé ...

EDN140 figure 11

Figure 11.Goulotte de descente de graines et couvercle de blocage de la goulotte. Source: Edward Martin

« Actuellement, nous avons une certaine confiance dans un modèle qui mesure environ 46 pouces de haut sur 46 pouces de diamètre en utilisant une tôle galvanisée de 0,8 mm à 1 mm d'épaisseur. Les joints sont faits simplement en pliant les joints de la même manière qu'une boîte de conserve, une méthode qui est déjà utilisée par les ferblantiers ici dans la construction de fûts d'eau et d'autres produits en tôle fabriqués localement. Les joints sont ensuite scellés avec une sorte de scellant. Un scellant que nous avons essayé est un mastic fabriqué à base de beurre de karité (très connu ici), de ciment et de peinture à l'huile. Ce type de scellant peut durer quelques années s'il est correctement mélangé et si le récipient n'est pas déplacé trop souvent après le scellement. Plus récemment, cependant, nous utilisons un mastic de polyuréthane qui est disponible ici. C'est un peu plus coûteux, mais c'est beaucoup plus fiable et plus durable. Pour l'ouverture et le couvercle, ils l'ont fait assez large pour que quelqu'un puisse y passer pour nettoyer le récipient, et ils l'ont façonné avec de la tôle et l'ont ensuite doublé de PVC. Ceci est fait en coupant une longueur de 1 pouce de tuyau PVC dans le sens de la longueur, puis en le chauffant légèrement pour l'étirer à plat jusqu'à ce qu'il refroidisse. Il est ensuite utilisé pour habiller l'orifice et le couvercle métalliques. La goulotte de descente et le couvercle sont faits d'un morceau de PVC de 6 pouces fixé sur l'ouverture du récipient. Nous avons également ajouté une chambre de fumigation au-dessus en utilisant un morceau de PVC de 2 pouces relié au récipient de la même manière que le tuyau de sortie, sauf qu'il y a une tôle perforée sur l'ouverture du récipient qui permet à l'air de circuler mais rien de plus. De cette façon, lorsque vous utilisez des comprimés de fumigation qui sont courants ici (tels que les comprimés de phosphate d'aluminium), il y a très peu de risque de contact direct avec le grain gardé à l'intérieur, au cas où les comprimés ne sont pas correctement emballés. Nous avons utilisé du PVC pour toutes les ouvertures, car il permet plus facilement d'obtenir un ajustement serré que dans le cas du métal sur métal.

« Concernant la question de l'utilisation même par plus d'un ménage ... Nous avons commencé à aider à organiser la formation de ce que nous avons appelé groupes de gestion de vivres ici. 

EDN140 figure 13

Figure 12. Groupe de gestion de vivres déposant des céréales dans un silo métallique. Source: Edward Martin

« Ces groupes sont constitués d'environ 10 personnes par silo qui acceptent de contribuer une quantité égale de maïs et de les stocker dans un récipient scellé jusqu'à la «période de soudure», les derniers mois de la saison de croissance avant les nouvelles récoltes (Figure 12). Un silo peut desservir convenablement 10 personnes, chacune représentant une famille de taille moyenne, pendant environ deux mois. Chaque année, chaque membre paie une petite cotisation pour utiliser le silo. Cet argent est économisé et utilisé pour payer le silo, acheter des silos supplémentaires afin que le groupe puisse s’agrandir pour inclure plus de membres de la communauté, et peut-être constituer un capital de sorte à plus tard utiliser les fonds supplémentaires pour investir dans du grain pour stocker et revendre à un prix plus élevé. Chaque groupe est formé d'un président/présidente, d'un(e) secrétaire et d'un(e) technicien(ne) formé(e) à la fumigation ainsi qu’à la manutention et à l'entretien du silo. Les frais sont suffisants pour qu'un groupe de 10 puisse acheter un silo en deux ans, et suffisamment bas pour que ce soit moins de la moitié de l'augmentation de la valeur de leur grain. Il est donc toujours très rentable sur le plan financier d'utiliser un silo. Bien que nous soyons encore dans la phase de formation de ces groupes, nous les avons vus jusqu'ici travailler très bien ensemble. Certains membres ont témoigné qu'ils n'ont jamais été capables de nourrir leurs familles sans dettes pendant la période de soudure avec des céréales de qualité exemptes d'infestation d'insectes. En tant que groupe, ils apprennent à mieux gérer leurs ressources alimentaires afin de toujours avoir de la nourriture au moment où ils en ont le plus besoin, plutôt que de vendre leurs céréales tôt dans l'année et de les racheter à un prix plus élevé (souvent à crédit), pour pouvoir nourrir leurs familles jusqu'à l'arrivée de la nouvelle récolte.

EDN140 figure 12

Figure 13. Silos métalliques finis couverts pour les protéger des intempéries! Source: Edward Martin

«Je craignais que les améliorations que nous avons apportées après nos prototypes originaux n’augmente de trop le coût pour les rendre inaccessibles aux familles individuelles, mais jusqu'à présent, nous en avons encore vendu à des familles individuelles qui les utilisent. »

EDN140 figure 14

Figure 14. Peter Namba (à gauche) devant son silo. Source: Edward Martin

Edward Martin d'Agri-Plus a ajouté: «Lorsque j’étais au Ghana l'automne dernier, j'ai interviewé Peter Namba, l'homme à gauche sur la Figure 14. Je lui ai demandé ce qu'il aimait du programme Agri-Plus et des silos de stockage. Il a répondu: « Il me restait des céréales à la fin de la « période de soudure. Cela ne s'était jamais produit auparavant.» M. Namba partage ces deux silos avec plusieurs autres familles. »

Brad a également été encouragé par des membres à s'adresser à des personnes précises qui ont de l'expérience dans le stockage de céréales ou qui travaillent dans sa région.

Rejoignez la conversation et connectez-vous sur http://edn.link/metalsilo.

Pour plus de ressources sur les silos métalliques, visitez la page de stockage de céréales de ECHO sur http://edn.link/grainstorage.