À propos du centre d’impact

ECHO West Africa 2016 Report Page 4 Image 2
Ces personnes ont été formées sur plusieurs thèmes tels que l'Agriculture selon les Principes de Dieu, la construction de bio digesteur, la fabrication du compost , le jardinage, et l'élevage.

Le Centre d'impact d'ECHO Afrique de l'Ouest cherche à étendre les services d'ECHO pour aider les personnes qui travaillent avec les pauvres en Afrique de l'Ouest à être plus efficaces, en particulier dans le domaine de l'agriculture. Fonctionnant principalement comme une organisation de soutien technique, le Centre d'Impact aide les organisations de développement communautaire et les travailleurs à opérer plus efficacement.

Les formations de ECHO se focalisent non pas seulement sur l'agriculture, mais sur l'amélioration des conditions de vie des petits fermiers, à cet effet nous nous intéressons à son agriculture, à sa santé, à son alimentation, à son environnement, à ses revenus etc. Nos formations sont très pratiques et à la fin de chaque session chaque participant est capable de pratiquer ce qu'il a appris et de former les autres.

 

Services

C'est cette mission que le centre régional de ECHO s'est assignée, mission qui pourrait se résumer en quelques phrases :

  • Se focaliser sur les petits fermiers.
  • Identifier leur besoins en formation
  • Apporter des solutions à leur agriculture en s'inspirant de leur environnement
  • les accompagner au quotidien

Suite à la campagne de formation vient la période des suivis et évaluations. Nos équipes de formation se sont rendues dans presque toutes les localités où elles y ont donné des formations pour un suivi des mises en pratique des techniques enseignées. Ainsi donc les localités telles Bobo, Kouka, Solenzo, Bomboila, Koran, Dedougou, Djibo, Kayibo, Laye, Leo, Ourbono , Siby, Dakoro, Sanekui, Toma, et Tougan ont été suivi et accompagnés dans l'application des divers techniques enseignées par ECHO.

 

Contact:

Robert Sanou

ECHO West Africa 2016 Report Page 3 Image 1

Ouagadougou, Burkina Faso

Tel: +226 25370054
Tel: +226 73679902

Afrique de l’Ouest Bulletins

Chaya use in West Africa 2017-02-28

K[] est une commune rurale située à l’ouest du Burkina. Il ya de cela dix ans, un missionnaire américain avait introduit la Chaya qui est devenue un légume-feuille bien connu et bien consommé des paysans de K[]. Nous avons été surpris de savoir que les habitants ont fait des feuilles de chaya une composante de leur alimentation et ils la consommentsous différentes formes (sauce feuille, feuille dans sauce arachide, et autres mets locaux à base de feuilles). 

Quand l’équipe de ECHO lui demanda si la Chaya avait un bon goût, le gestionnaire de la ferme du missionnaire s’exclama: « Si ma femme vous fait une sauce arachide à base de feuille de Chaya, vous comprendrez qu’il n’ya pas plus bonne sauce que la sauce de Chaya !»

Comme ces habitants de K[], l’équipe de ECHO a bien dégusté, avec les formés, un bon plat d’au revoir à base de Chaya.Consommer du Chaya c’est découvrir une autre merveille de la nature. Mais à K[] le chaya n’est pas seulement apprécier des humains. Nous avons été informés par les habitants que les chèvres et même les bœufs étaient de gros consommateurs, réduisant ainsi la part des humains.

Prochains événements: West Africa

toutes dernières ressources: West Africa

À propos Afrique de l’Ouest

"L'Afrique de l'Ouest est une région très diversifiée en termes de conditions agro-climatiques et de potentiel de production agricole, ainsi que pour la répartition des populations vulnérables. En général, les régions septentrionales des pays côtiers et les pays du Sahel sans littoral sont relativement peu en sécurité alimentaire et appauvris. De plus, l'urbanisation rapide dans la région entraîne un nombre croissant de pauvres en milieu urbain. La population de cette région devrait croître de 100% entre 2010 et 2050, par rapport au taux de croissance global de 38%. La croissance de la population combinée à une faible augmentation de la productivité pourrait renforcer encore les ressources et accroître l'insécurité alimentaire. La dénutrition chronique et la disponibilité alimentaire sont des problèmes fondamentaux pour la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest. Les préoccupations critiques en matière de genre en matière de sécurité alimentaire incluent l'incapacité des femmes de s'accrocher à la terre et de prendre des décisions concernant les dépenses et la consommation des ménages, ainsi que les femmes ayant moins de capital que les hommes. Il existe de nombreuses preuves que le secteur de l'agriculture - qui représente 35% du produit intérieur brut de l'Afrique de l'Ouest et 15,3% des recettes d'exportation régionales - et en particulier les aliments de base, est le meilleur moteur pour générer une croissance économique soutenue, rapide et favorable aux pauvres" - Feed The Future  

Calendrier [ Plus ]