Publié

2016-11-15

Pastor Silas Kéïta poses in front of his car bought thanks to the sale of millet and cotton from his FFF fields

Le pasteur Silas Kéïta posant devant sa voiture acquise grâce à la vente des surplus de coton et de mil cultivés dans ses champs selon la méthode FFF.

Sanekui est un village du Mali où, quelques jours après son ouverture, le centre régional d’impact de l’Afrique de l’Ouest de ECHO a mené sa première formation en 2014. Lors de cette formation, le FFF et le moringa ont été les thèmes dispensés aux fidèles de l’église. Deux ans et demi après cette formation, une équipe de suivi s’est rendue à Sanekui pour constater les effets de cette formation. Les témoignages et les constats sont très édifiants et encourageants.

 En effet, la technique du FFF a été adopté par tous les participants et surtout par de nombreuses personnes dans le village et les villages voisins qui n’avaient pas pris part à la formation, mais qui ayant vu les bonnes récoltes des champs FFF se sont renseignés auprès des personnes formées pour elles aussi faire la même chose. Beaucoup de personnes ont vu leurs rendements augmentés et leurs conditions de vie améliorées. Sont de ces personnes, le pasteur Silas Kéïta de Sanekui qui a pu, grâce aux excédents de mil et de coton qu’il a vendus, acheter une voiture pour faciliter ses déplacements professionnels et privés.


Régions

West Africa