veuillez vous connecter pour accéder à cette page [ Connexion ]

ECHOcommunity est une communauté de membres donnant accès à presque toutes les ressources de ECHO en ligne, et aussi des outils de communication aidant les agents de développement à entrer en contact les uns avec les autres. Pour faciliter cette interaction et pour respecter la qualité des ressources proposées, il faut être membre pour accéder à une grande partie de ECHOcommunity.org. L’adhésion est gratuite pour tous, et des avantages spéciaux sont accordés aux agents de développement en service dans le monde. [ S‘inscrire ]


By: Dawn Berkelaar
Published: 01/01/2014

Edn numero 122 thumbnail 0

Que feriez-vous si une catastrophe frappait la communauté dans laquelle vous travaillez? Quelles mesures pouvez-vous prendre si une telle situation se produit? Et quelles mesures peut-on prendre à l’avance pour réduire au minimum les dommages causés par un événement catastrophique majeur comme le typhon Haiyan qui a dévasté des régions entières des Philippines au début de novembre 2013? 

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, le typhon Haiyan a touché 13 millions de personnes, dont quatre millions de personnes déplacées. Dans les zones touchées, le typhon a endommagé la plantation principale de riz et a perturbé la plantation secondaire du riz (http://www.fao.org/news/story/fr/item/207171/icode//).

Après une catastrophe de cette ampleur, il faut immédiatement trouver des provisions de secours, notamment des aliments, de l’eau et des abris. Dans le cas du typhon Haiyan, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) avait aussi prévu fournir aux paysans des semences de riz, de maïs et de légumes; des outils; des engrais et de l’équipement d’irrigation. 

Après la première étape de secours d’urgence, il faut commencer la reconstruction et se concentrer sur le développement.

De quels facteurs le spécialiste du développement devrait-il tenir compte en ce qui concerne la préparation aux catastrophes? Et quelles sont les interventions les plus utiles lorsque survient une catastrophe? Pour dégager des idées générales pouvant s’appliquer à de nombreuses situations, nous avons consulté quatre spécialistes ayant de l’expérience avec des populations déplacées ou non établies à la suite d’une catastrophe naturelle ou d’un conflit:

R. Darrell Smith est le directeur général de Global Environmental Relief. 

Robin Denney a travaillé au Liberia et dans le Soudan du Sud après les conflits qui ont secoué ces pays.

Laura Meitzner Yoder a travaillé à Aceh, Indonésie, après le tsunami de décembre 2004 et au Timor-Leste durant les premières années après son indépendance.

Rhoda Beutler a participé aux secours humanitaires en Haïti après le tremblement de terre de 2010, même si elle n’y était pas physiquement présente lorsque le tremblement de terre s’est produit. Elle connaît également beaucoup de gens qui ont participé directement aux efforts de rétablissement en Haïti.

Nous partageons ci-dessous leurs contributions ainsi que des informations colligées de présentations et d’articles.