american joint vetch

Aeschynomene americana
Fabaceae


Origine

– L’Aeschynomene americana provient des Caraïbes et des régions limitrophes des Amériques. Cette espèce est également présente en Amérique du Sud jusqu’en Argentine, et en Amérique du Nord, notamment dans le sud de la Floride. Elle a été introduite en Asie du sud-est, dont au Vietnam, en Thaïlande et aux Philippines. Elle est utilisée comme engrais vert en Indonésie et comme fourrage et légumineuse de pâturage en Australie. Plusieurs souches sont reconnues à l’intérieur de quelques variétés botaniques.

Utilisations

L’Aeschynomene americana est un fourrage donné au bétail en tant que foin ou coupé et emporté frais. Elle est souvent semée comme légumineuse de pâturage en Floride et sur la côte est de l’Australie. Ses feuilles et jeunes tiges ont un goût agréable pour les animaux. Elle a été utilisée comme engrais vert dans les rizières et d’autres systèmes vivriers. Cette plante est également une légumineuse fixatrice d’azote qui produit l’équivalent de 112 kg/ha (100 lb/acre) d’engrais azoté.

Culture

L’Aeschynomene americana peut bien pousser dans les régions tropicales et subtropicales se trouvant entre la latitude 30 nord et la latitude 30 sud. Elle est normalement cultivée à basse altitude mais on a relevé sa présence à une altitude de jusqu’à 670 m (2 200 pi). Cette espèce tolère les sols engorgés d’eau et pousse bien dans les régions dont la précipitation annuelle est d’au moins 1 000 mm (40 po). De plus, elle s’adapte bien aux terres basses et aux fossés. Cette plante annuelle ou pérenne de courte durée se propage facilement à partir de ses graines. Pour de meilleurs résultats, planter au début de la saison des pluies. Les graines peuvent être semées alors qu’elles sont en gousse mais il est préférable de les décortiquer au préalable. Il est recommandé de semer 12 kg/ha (10 lb/acre) de graines en gousse ou 5,6 kg/ha (5 lb/acre) de graines décortiquées. Ces quantités peuvent être réduites de moitié dans l’ensemencement d’un mélange d’espèces. L’ensemencement dans un sol dénudé donne de meilleurs résultats que celui dans un pâturage déjà établi mais dans ce dernier cas, le passage de disques préalable ou toute autre culture de la surface procure souvent des conditions adéquates pour l’établissement de l’èschynomène dans un pâturage. L’aplatissage du sol immédiatement après l’ensemencement a pour effets de compacter la terre autour des graines, de conserver l’humidité du sol et d’améliorer le taux de germination. L’Aeschynomene produit facilement des nodules racinaires en symbiose avec les rhizobiums à large spectre du niébé (Vigna unguiculata). Les graines ingérées par le bétail sont répandus dans leur fumure. Le bétail répand éaglement les graines encore dans les segments de gousse qui se sont attachés à son pelage. Dans les pâturages, il faut maintenir l’èschynomène à une hauteur de 50 à 60 cm pour stimuler la production de feuilles. Après la floraison, réduire le broutage pour encourager la production de graines. Pour stimuler la germination des graines l’année suivante, maintenir le pâturage à une faible hauteur de tonte jusqu’à ce que la germination ait commencé. De plus, la culture du sol avant le début des pluies encourage la germination des graines d’èschynomène enterrées.

récolte et production de semences

Pour utiliser l’Aeschynomene comme foin, le couper en pleine floraison. De même, comme engrais vert, le labourer à l’étape de floraison. Pour utiliser la plante comme fourrage coupé, couper à environ 40 ou 50 cm de hauteur pour favoriser la repousse. Pour la production de semences, laisser les graines mûrir sur la plante avant de les récolter. Ne pas faire paître les pâturages récemment ensemencés avant que les nouvelles plantes n’atteignent au moins 45 cm (18 po) de hauteur. Le pâturage en rotation est recommandé. Le surpâturage réduit la productivité et la production de graines d’Aeschynomene. D’un autre côté, le sous-pâturage peut supprimer la croissance des graminées compagnes et augmenter les dommages causés par les insectes ravageurs.

Ravageurs et maladies

– Le mildiou (Oidium spp.) s’attaque aux feuilles adultes vers la fin de la saison de croissance et les blanchit. Ce type d’infection n’a normalement aucun effet sur la palatabilité et la qualité de ce fourrage. La présence d’anthracnose (Colletotrichum gloeosporioides) a été relevée dans certaines populations sud-américaines d’Aeschynomeme.

Cuisine et nutrition

L’Aeschynomene americana n’est pas considéré comme une plante alimentaire.

Références

Heuzé V.Thiollet H.Tran G.Salgado P.Lebas F., 2018. American jointvetch (Aeschynomene americana). Feedipedia, a programme by INRA, CIRAD, AFZ and FAO. https://www.feedipedia.org/node/569 Last updated on January 30, 2018, 14:16

http://www.tropicalforages.info/key/forages/Media/Html/entities/aeschynomene_americana.htm

http://ecocrop.fao.org/ecocrop/srv/en/cropView?id=326


Common Names

  • anglais
    • American Joint Vetch
    • Deer Vetch
  • castillan
    • Pega Pega