Par: Cody Kiefer
Publié: 18/10/2019


Sans égal, Phaseolus lunatus reignait en maître comme le «légume» préféré de mon enfance. Je me réjouissais chaque fois que ma grand-mère décorait sa table avec cet aliment de base populaire du sud des États-Unis, toujours accompagné de pain de maïs doré, bien sûr. Connue sous le nom de «haricot beurre» dans le sud des États-Unis, ma grand-mère connaissait certainement les secrets pour obtenir la texture crémeuse à l'origine de ce nom commun. Sans aucun doute, entre des bouchées de haricots et de pain, je n’avais pas réfléchi à l’importance mondiale de cette légumineuse.

Originaire de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud, les Espagnols post-colombiens ont introduit P. lunatus en Asie via les Philippines. Son voyage en Afrique résultait directement de la traite négrière transatlantique. Comme une grande partie des exportations de P. lunatus provenaient des ports de la capitale péruvienne, il a adopté le nom commun de «haricot de lima».

Dynamo alimentaire, le haricot de Lima est faible en gras et riche en protéines et en fibres alimentaires. De nombreuses cultures ont adopté son utilisation et ont également créé une myriade de méthodes pour le préparer. Les jeunes gousses sont bouillies ou frites comme délice de légume, les graines mûres peuvent être récoltées encore fraîches ou laissées à sécher dans la gousse, et les feuilles et les tiges sont souvent utilisées comme fourrage pour le bétail. Les graines séchées peuvent être bouillies et reconstituées pour des soupes ou des ragoûts de haricots typiques ou réduites en farine pour diverses applications de porridge et de pain. Comme pour la plupart des haricots, une cuisson adéquate est nécessaire pour éliminer les antinutriments.

Légumineuse fixatrice d'azote, le haricot de Lima, appartient à la famille des fabacées et partage donc de nombreuses caractéristiques similaires avec ses cousins: des feuilles trifoliées, des fleurs papilionacées (en forme de papillon), des graines à gousses et des racines nodulantes. De nombreux cultivars de P. lunatus existent et sont souvent classés en types grimpant ou arbustif. La banque de semences mondiale de ECHO a toujours proposé quatre cultivars et a récemment ajouté deux nouvelles variétés: «Haba» et «Humidity Resistant».

EDN145 figure 7

Figure 7. Dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du haut à gauche: les vignes P. lunatus ‘Haba’ manifestant une croissance vigoureuse; graines du cultivar ‘Haba’, blanches avec des taches violettes; gousses de « Humidity Resistant » sur la vigne; et semences de «Humidity Resistant». Source: Photos de semences, Cody Kiefer; autres, Holly Sobetski

Brad Ward, ancien membre du personnel de ECHO et ami de longue date de ECHO, a souligné les avantages d'une variété de P. lunatus disponible localement lorsqu’il travaillait en République dominicaine. Frappé par sa productivité dans les sols pauvres et les climats rudes, Brad a fourni à la banque de semences mondiale de ECHO un stock de semences baptisé «Haba». Les plantes sont de type grimpant, indépendantes de la journée, et portent des graines blanches avec des taches violettes (Figure 7). Les feuilles de ce cultivar sont trifoliées et distinctement pointues; les gousses sont vertes. ‘Haba’ est robuste, à haut rendement et nécessite peu d’entretien. Brad a également déclaré que des cuisiniers de la République dominicaine avaient trouvé cette variété savoureuse.

De même, le Dr John Bishop a fait don des semences d’un spécimen de lima reconnu pour sa tolérance à la chaleur et à l’humidité. Pour la plupart des cultivars de P. lunatus, le stress thermique diminue considérablement le rendement; cependant, la variété «Humidity Resistant» fournie par le Dr Bishop a démontré sa capacité à résister à de telles conditions et à maintenir des rendements élevés. Ceci est un autre cultivar de type grimpant. Les gousses sont violet foncé et contiennent des graines noires (Figure 7).

Parmi les ravageurs et les maladies les plus fréquents du haricot de Lima, on peut citer le rhizoctone brun (Rhizoctonia solani), la pourriture fusarienne (Fusarium solani), le mildiou (Phytophthora phaseoli), les nématodes à galles et les pucerons. Pour réduire la pression exercée par les ravageurs et les maladies, appliquez les techniques de lutte intégrée décrites précédemment dans ce numéro de EDN.

Nous encourageons les agents de développement actifs à tirer parti de notre offre gratuite de 10 paquets de semences d’essai (limités à deux paquets par cultivar/variété) et à explorer le potentiel de ces deux cultivars pour renforcer votre travail. Les semences d'essai peuvent être utilisées pour évaluer de nouvelles espèces pouvant aider à diversifier les choix de cultures vivrières, à améliorer la fertilité des sols, à fournir des produits agricoles utiles et à générer des revenus pour les petits agriculteurs. Essayez ces sélections et dites-nous les résultats qu’elles donnent à votre niveau!

Pour plus d'informations sur la culture de P. lunatus, reportez-vous à nos fiches d'informations sur les plantes sur ECHOcommunity.org.

Références

Baudoin, J.P. 2006. Phaseolus lunatus L. Dossier de PROTA4U. Brink, M. & Belay, G. (Rédacteurs). PROTA, Wageningen, Netherlands. http://www.prota4u.org/search.asp. Consulté le 5 septembre 2019.

Bishop, J. 2019. Communication personnelle.

Sobetski, H. 2019. Communication personnelle.

Ward, B. 2019. Communication personnelle.