Prestataires de Services Privés : Les préférés des petits exploitants

Coopératives agricoles

Les Échos de Notre Réseau: L’agriculture de conservation dans les zones à forte pluviosité

Livres, sites web et autres ressources


Lire en ligne


L’agriculture de conservation dans les zones à forte pluviosité

Récemment, nous avons appris à travers la correspondance entre plusieurs membres du réseau, sur le thème de l’agriculture de conservation (AC) dans les zones de fortes pluies. L’information semblait potentiellement utile pour d’autres dans le réseau d’ECHO, donc nous la partageons ici.

Coopératives agricoles

par David Headley, MBA

Cet article se concentrera sur les avantages des coopératives opérant par et pour les petits agriculteurs dans les communautés rurales en Afrique sub-saharienne. La définition la plus élémentaire d’une coopérative est le fait que les agriculteurs locaux mettent en commun leurs ressources pour améliorer les moyens d’acquérir les produits essentiels à l’agriculture, ainsi que l’expansion des opportunités de marché. L’objectif d’une coopérative est d’augmenter le revenu net d’un agriculteur grâce à un accès élargi à de nouveaux marchés et de crédit. Toutefois, pour que ce soit un succès, le groupe d’agriculteurs doit décider de plusieurs facteurs : la gouvernance (qui fera partie du comité élu), la propriété (comment gérer la coopérative), l’autorégulation (un ensemble de règles convenues par les membres) et la responsabilité de rendre compte (aux autres membres).

Prestataires de Services Privés: Les préférés des petits exploitants

RL Tinsley, professeur émérite, Université d’État du Colorado

Comme tout agriculteurs, les petits exploitants ont besoin de services de soutien pour leur fournir des intrants de production, à la production excédentaire du marché, et de contribuer à d’autres services comme les contrats de mécanisation (pour la préparation du sol, le traitement post-récolte, la valeur ajoutée initialei), le crédit, etc. Dans les communautés des petits exploitants agricoles, les prestataires de service privés (PSP) fournissent normalement ces services de soutien essentiels qui, si elles sont entreprises individuellement, les détourneraient de la principale activité économique de l’agriculture et de l’élevage. Ces PSP font partie du système des petites et moyennes entreprises (PME) bien reconnues et promues. Souvent, ils peuvent être appelés plus raisonnablement Système d’Entreprise Familiale (SEF). Ces PSP sont généralement indigènes aux collectivités qu’ils desservent, et sont constitué souvent d’anciens agriculteurs qui se sont focalisés sur l’agriculture afin de soutenir leurs voisins à travers la fourniture de services. Ces entreprises sont souvent détenue et exploitées par des femmes (Fig. 1), et ont souvent un tel volume de marché limitée qu’elles sont très proche de la pauvreté


Collections