Publié

2015-10-05

Évaluer cette ressource


Kindo Ramata est une jeune fille rurale de 22 ans habitant Kouka, le village d’Emile Sanou, formateur et pratiquant de la méthode FFF. Sur le plan culturel, Kindo Ramata en tant que femme, a un accès limité et contrôlé à l’exploitation de la terre pour en faire sa propriété. Pour cela, elle doit travailler dans le champ familial et si elle veut exploiter son propre champ cela est soumis à une autorisation préalable du chef de famille. De même, la participation des femmes aux formations des agriculteurs est une chose rare, parce que la plupart du temps les hommes oublient de les y convier.

Toutefois ce jour-là, la vie de Kindo Ramata allait prendre une autre allure. Constatant un attroupement de personnes, c’est en curieuse qu’elle se rendit auprès du groupe pour savoir de quoi il s’agissait. Ce groupe était là, rassemblé par Emile Sanou qui y donnait une formation sur le FFF que lui-même avait appris lors des forums ECHO tenus à Ouagadougou. L’attention de Kindo Ramata fut captivée par la pertinence de cette méthode et elle fut séduite par cette nouvelle manière de faire qui pouvait entrainer un accroissement des rendements agricoles. Alors, elle demanda un petit terrain pour essayer cette pratique. Sur le terrain, Kindo Ramata récolta plus de 200 kg de maïs, soit 2 sacs de 100 kg chacun, ce qui est largement supérieur aux quantités qu’elle voyait récolter traditionnellement dans les champs familiaux de même superficie que son champ expérimental. Depuis lors, Kindo Ramata ne tarit plus d’éloge pour le FFF qui dit-elle est ce qu’il faut pour augmenter rapidement les rendements agricoles.

Article Connexe: MEAS Summary #2 - Gender Equality in Agriculture Extension

Article Connexe: ECHO Tech Note #71 - FFF: Fondements pour L’Agriculture


Régions

West Africa